Primature : Devant Sama Lukonde, Bintou Keïta réitère le soutien des Nations Unies à la population de Goma

Bintou Keïta (Monusco) et Sama Lukonde (Premier ministre congolais)

Pour la première fois depuis l’investiture de son gouvernement, le premier ministre congolais Jean Michel Sama Lukonde a accordé une audience le mercredi 26 mai 2021 à Kinshasa à Madame Bintou Keïta, la représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en république démocratique du Congo.

Au cours de leurs échanges à la primature, les deux personnalités ont eu à évoquer plusieurs questions de l’actualité de l’heure notamment, la situation qui prévaut dans la ville de Goma après la dernière éruption volcanique mais aussi le retrait progressif des éléments de la Monusco sur le sol congolais.

Concernant le calvaire que vive depuis quelques jours déjà les compatriotes congolais qui se sont réfugiés loin de leur domicile habituel suite à l’éruption volcanique, la cheffe de la Monusco a rassuré au Premier ministre congolais la collaboration de sa structure avec le pouvoir de Kinshasa en vue de venir en aide au plus vite à toutes ces personnes.

« J’ai eu des échanges de travail au téléphone avec le Premier Ministre depuis longtemps. Donc, là c’était essentiellement basé sur la prise en charge d’une façon collaborative entre le système des Nations Unies et l’autorité gouvernementale ici à Kinshasa pour la situation d’urgence créée par l’éruption volcanique. Dans ce contexte, j’ai réitéré le soutien du système des Nations Unies à la population de Goma. J’ai aussi clarifié sur les demandes qui ont été faites au niveau de Goma par rapport à l’accompagnement de la MONUSCO » a dit Bintou Keïta après son entretien avec Sama Lukonde

Faisant également partie des dossiers brûlants, la situation concernant le retrait sur les territoires congolais des éléments de la mission onusienne en république démocratique du Congo après plusieurs années de travail était aussi au cœur des échanges entre le chef du gouvernement et son invité du jour. Dans ce sens, Madame Bintou Keïta a fait savoir au premier ministre qu’un groupe de travail devrait mis en place pour statuer sur cette question.

« Nous avons aussi parlé de la nécessité de mettre en place ce groupe de travail et de dialogue à la demande du Conseil de Sécurité par la résolution 2556 qui demande à ce que nous parlons du retrait de manière graduelle, responsable et durable, en accord avec les autorités gouvernementales » conclut-elle

Il sied de noter que, la menace d’une nouvelle éruption du volcan de Nyiragongo demeure toujours persistante dans la ville de Goma d’où l’origine des déplacements des populations en masse vers les zones sécurisées.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 6 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *