Ayant appris qu’un mandat d’arrêt provisoire venait d’être lancé contre elle par le procureur Adler Kisula, Marie José Mengi, la présumée collaboratrice citée par Hamida Shatur Kamerhe lors de son interrogatoire devant le tribunal s’est rendue à la justice congolaise en compagnie de son avocat.

L’assistante de l’épouse de Vital Kamerhe qui gère ses divers comptes en banques venait même de passer sa première nuit au parquet général près la cour d’appel de Kinshasa/Matete.

Noter que, comme les autres témoins interrogés au sujet de procès de 100 jours, elle aussi est soupçonnée par la justice congolaise d’avoir détourné les deniers publics.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *