Après 3 reports de suite, le procès en appel de Vital Kamerhe, le Directeur de cabinet du chef de l’État congolais condamné à 20 ans de travaux forcés s’ouvre ce vendredi 18 septembre à la cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

Malgré plusieurs tentatives pour obtenir une probable liberté provisoire en attendant son nouveau jugement, le président du parti UNC avait vu toutes ses demandes être rejetées.

Il faudrait signaler que l’ouverture de ces audiences a été reportée pour permettre aux juges de régulariser la saisine.

Aux dernières nouvelles, la santé de Vital Kamerhe en prison n’était pas au point. L’on a dû l’évacuer dans un hôpital pour des soins appropriés.

Accusé de détournement de plusieurs millions de dollars alloués aux travaux de 100 jours, c’est depuis le mois d’avril dernier que Vital Kamerhe est détenu à la prison central de Makala à Kinshasa.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *