Âme de Kinshasa
Interkinois

Procès sur le meurtre de l’AG Vijana : la Haute Cour Militaire juge « Non fondées » les requêtes de Dolly Makambo et Serge Kamanda

Dans son arrêt rendu ce jeudi 07 novembre, la haute cour militaire a rejeté la récusation du collectif des avocats des prévenus Dolly Makambu, ministre provincial de l’intérieur et sécurité, et Serge Kamanda (son chauffeur), dans la composition des juges qui instruisent sur le dossier de l’assassinat de Belvis Nkunku, l’administrateur gestionnaire de l’hôpital Vijana.

La haute cour militaire a jugé non-fondées ces requêtes et a décidé de poursuivre les procédures judiciaires dans cette affaire. En outre, la partie des prévenues est sommée à payer une amende de 500.000 franc congolais pour avoir remis en cause ces juges et une somme de 100.000 franc congolais pour l’instance, dans un délai de 8 jours.

Un arrêt qui ne déstabilise pas du tout le collectif des avocats des prévenus selon maître Aimé Ntoya, l’un des avocats du conseil de Dolly Makambo :

« Nous ne sommes pas inquiets parce que le droit est dit conformément à la loi et non pas conformément aux sentiments des uns et des autres. Ce n’est qu’une composition des juges. Dès lors que nous avons notre stratégie de défense, il n’y a pas à être inquiet. Nous sommes sereins, nous attendons le moment opportun pour démontrer réellement que les faits mis à charge de notre client ne sont pas établis », a-t-il lâché

Pour rappel lors de l’audience précédente, le collectif des avocats de Dolly Makambo avait soumis des requêtes à la haute cour militaire en récusant ces juges de rejeter toutes ces exceptions soulevées, notamment l’accès au document du ministre public depuis le début de cette affaire.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Partagez l'info!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *