C’est une ambiance de folie qui règne en ce moment dans différents carrefours de la ville de Kinshasa. Les finalistes ayant présenté la dernière édition de l’Exétat 2020, sont désormais fixés sur leur sort. Les résultats de ces examens marquant la fin des études secondaires ont été publiés ce dimanche 27 septembre.

Au Rond-point UPN où s’est rendu notre reporter, l’on observe plusieurs personnes en liesse, les néo-diplômes d’une part avec de la poudre sur la tête, d’autre part avec des sifflets, avec tout autour des agents de cabine téléphonique scandant “vision, vision”.

“Je suis dans la joie, je dis merci à Dieu parce qu’il m’a accordé cette grâce, je fais parti de ceux qui ont réussi, cette année est une année exceptionnelle, on pensait que cela allait être une année blanche” nous a dit Tondo mpeshi Patrick, élève de l’école Edap ayant obtenu son diplôme avec 67%.

La publication de ces résultats est aussi une occasion pour certains Kinois de se faire un peu d’argent en se livrant dans le commerce des poudres, sifflets, fanfares et t-shirts pour les finalistes.

Si d’un côté, il ya des parents qui sont en effervescence après la réussite de leurs enfants, d’autres par contre sont sceptiques pour ses réussites, ils parlent des diplômes politiques.

” Je n’ai pas le coeur net pour pouvoir admettre bien que ma fille ait obtenu 85%, je me plains parfois que cela ne soit pas des diplômes leur remis politiquement pour essayer un peu d’apaiser la situation de crise que nous venons de traverser” a lâché au micro d’interkinois monsieur Victor Éric Makembi.

Signalons que d’après le ministère de l’Epst, le taux de réussite dans la ville province de Kinshasa est évalué à 78%.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *