La mise en place du RAM (entendez le registre des appareils mobiles qui va lutter contre le vol et la contrefaçon) va occasionner des conséquences fâcheuses et désastreuses sur la vie socio-économique de la population et même sur le secteur des télécommunications en République démocratique du Congo. Ceci est déjà clair dans l’opinion publique et certifié par les experts en télécommunications. Cependant, à côté des méfaits indiqués ci-haut, il convient de reconnaître que le RAM a quand même un avantage.

Dans sa récente sortie médiatique sur Top Congo dans le dernier Face à Face de Christian Lusakueno, le président de l’autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPTC), nous a permis de découvrir le seul bénéfice du RAM pour les Congolais.

En effet, il fallait que le RAM arrive pour que l’opinion comprenne que l’Office congolaise de Contrôle (OCC) ne remplit pas sa tâche d’homologation des téléphones dans les frontières. Pourtant, elle prélève une taxe pour ce travail.

L’OCC est payé pour un contrôle qui a été installé un moment donné dans l’objectif de faire un contrôle de norme, mais aujourd’hui de manière effective, cela n’est pas fait“,

affirme Christian Katende, le patron de l’ARPTC.

La question de savoir pourquoi le ministère des PT-NTIC et l’ARPTC veulent se lancer dans la lutte contre le marché des téléphones contrefaits vient là de trouver sa réponse. C’est justement parce que l’OCC est incompétente en cette matière. C’est l’OCC qui a fait de la RDC une poubelle des téléphones contrefaits dans la mesure où elle est incapable de faire un contrôle effectif des appareils mobiles au niveau déjà des frontières. Raison pour laquelle, étant donné que ces non conformes téléphones “sont un danger pour la santé des personnes et des réseaux” à en croire Christian Katende, le RAM est mis en place.

Car le RAM n’a en réalité aucune raison d’être si l’OCC fait bien son Job ! Là dessus, le président de L’ARPTC n’aurait pas tort. Mais est-ce que c’est à la population de payer pour l’incompétence de L’OCC ? Pourquoi rendre la population victime de la difficulté de l’État à remplir ses responsabilités comme il se doit ? Pourquoi l’État n’interpellerait pas l’OCC pour le rappeler à l’ordre ?
A ce niveau le bas blesse sérieusement !

La Rédaction

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *