01 octobre 2010-01 octobre 2020, cela fait d’ores et déjà une décennie depuis que le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a publié le rapport “Mapping” qui cartographiait les crimes les plus graves commis en Rd-Congo entre 1993 et 2003.

10 ans après, le rapport de Mapping est toujours au cœur du débat, car les recommandations émises par les Nations unies dans ce rapport peinent à entrer en vigueur.

Par ailleurs, le prix Nobel de la paix, le Dr Denis Mukwege a rappelé lors de sa participation à la réunion de la sous-commission des Droits de l’Homme la nécessité d’appliquer les recommandations émises dans le rapport. Une grande mobilisation est prévue à Bukavu pour exiger la mise en pratique des recommandations du rapport de Mapping ainsi que la mise sur pied d’un tribunal pénal international pour la Rd-Congo.

N’étant pas resté indifférent, le président de l’ECIDE, Martin Fayulu soutient la démarche de Denis Mukwege.

« Dix ans après la publication du Rapport Mapping RDC, le sang des Congolais crie justice et réparation. Congolaises et Congolais, mobilisons-nous tous en vue de la création d’un Tribunal Pénal International pour la RDC », a-t-il laissé entendre dans un tweet publié ce jeudi.

Il faudra se souvenir de cette date du 1er octobre. Une décennie après, l’insécurité est loin de quitter le territoire surtout dans sa partie Est avec notamment la présence de plusieurs groupes armés.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *