Au cours d’une sortie médiatique effectuée ce jeudi 14 mai, la ligue des jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est montée au créneau pour s’insurger contre le dépôt d’une pétition visant la destitution du président ad intérim de leur parti et 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, tout en exigeant la dissolution immédiate de la coalition FCC-CACH.

« Ce projet de destitution est une première étape de cette vaste machination concoctée dans le cabinet de la présidente de l’assemblée nationale qui utilise le député Jean Jacques Mamba comme bouc émissaire », a fait savoir le président de cette formation politique du parti présidentiel, Emmanuel Ngoy Dioko devant la presse.

Dans sa déclaration, Emmanuel Ngoy a appelé le groupe parlementaire de l’UDPS à retirer leur confiance en la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Lioko.

« Nous invitons le groupe parlementaire à retirer sa confiance à la présidente de l’assemblée nationale et exige la rupture de cette coalition avec des alliés hypocrites », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : « Le crime reproché au président ad intérim de l’UDPS/Tshisekedi est d’avoir défendu le chef de l’État contre une conspiration fomentée par les deux bureaux du parlement visant l’humiliation du chef du l’État ».

Pour rappel, Jean-Marc Kabund avait, au cours d’une sortie médiatique laissé entendre que la tenue du congrès allait coûter 7 millions de dollars Américains à la Rd-Congo.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *