C’est depuis le 25 juillet dernier que Patrick Mukuy journaliste de la RTNC et deux autres cameramens, Roger Diey et David Ekabani, tous 3 attachés à la presse présidentielle ont été placés en garde à vue par le conseil national de sécurité (CNS).

Le CNS veut savoir qui de ces trois membres avait fait fuiter sur les réseaux sociaux, le discours de la levée de l’État d’urgence du président de la République avant même sa diffusion à la chaîne nationale.

Bien que libre de ses mouvements, le directeur adjoint de la presse présidentielle, Giscard Kusema, figure également parmi les personnes suspectées dans cette faire. Ses téléphones ont été confisqués pour des raisons d’enquête.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *