Âme de Kinshasa
Interkinois

RDC/Beni : deuxième journée de paralysie de toutes les activités dans la ville

Tôt le matin de ce vendredi 22 novembre, les jeunes de la ville de Beni sont descendus encore une fois dans la rue pour dire non aux massacres répétitifs dans la région du Nord-Kivu à l’Est de la république démocratique du Congo (RDC).

Ces manifestants sont allés assiéger les installations de la Monusco Boikene situées au quartier Masiani, commune de Mulekera pour demander son départ de la ville.

Les bombes à gaz lacrymogène ont été mises en contribution pour disperser les jeunes en colère qui n’ont pas cédé. Certains d’entre eux ont désinstallés les fils barbelés qui entouraient la clôture des installations de la Monusco.

Suite à cette situation, toutes les activités socio-économiques ont été paralysées ; boutiques, magasins, banques et autres institutions n’ont pas fonctionné, toutes les portes sont restées fermées.

Rappelons que ce vendredi 22 novembre c’est le deuxième jour sans activité dans ville de Beni décrété par différents groupes de jeunes de la ville pour interpeler la conscience des autorités politico-militaires pour mettre fin aux tueries des civils qui viennent de durer plus de cinq ans.

Dodo Mathe

Print Friendly, PDF & Email
Partagez l'info!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *