RDC : commémoration de la deuxième année de l’alternance pacifique

RDC : commémoration de la deuxième année de l’alternance pacifique

24 janvier 2019- 24 janvier 2021, cela fait exactement 2 ans jour pour jour depuis que la toute première alternance pacifique du pouvoir a eu lieu en république démocratique du Congo entre le président sortant Joseph Kabila et le président entrant Félix Tshisekedi.

Après 18 ans de règne sur le Congo, le sénateur à vie Joseph Kabila avait décidé en effet de passer ce jour-là le bâton de commandement au fils de l’opposant historique Étienne Tshisekedi qui avait remporté la présidentielle du 30 décembre 2018.

Au côté de son prédécesseur sous un soleil accablant de Kinshasa devant des milliers des citoyens congolais venus assister à cet événement historique, Félix Tshisekedi récitera son serment comme l’exige la tradition est deviendra dans la foulée le 5e président de la RDC et le premier dans l’histoire du pays à accéder au sommet de l’État par alternance pacifique.

En manque d’une majorité parlementaire pouvant l’aider à faire assoir son programme quinquennal, le président Félix Tshisekedi va au lendemain de son investiture former une coalition avec son prédécesseur Joseph Kabila.

Mais ladite coalition sera deux ans après la racine de tous les maux où l’on retrouvera les membres de ce même partenariat Cach-FCC s’accuser publiquement de mauvaise gestion. Chose qui poussera Félix Tshisekedi à bout de nerfs de rompre ce partenariat avec le sénateur Joseph Kabila.

Quel bilan en 2 ans ?

En dehors de cette rupture, plusieurs événements ont caractérisé les deux ans de règne de Félix Tshisekedi au sommet de l’État. Si bon nombre de ses promesses faites sans cesse ne se sont toujours pas réalisées. L’on note durant ces deux années de règne sa volonté ferme de faire asseoir un État de droit en RDC en passant par une lutte contre la corruption et l’impunité, la condamnation de Vital Kamerhe à l’issue du procès 100 jours peut servir d’exemple.

Sur le plan de l’éducation nationale, il y a la gratuité de l’enseignement de base qui malgré de multiples entorses a bel et bien été matérialisée.

Parmi les plus grands défis que Félix Tshisekedi devrait relever pendant ses années restantes à la présidence de la RDC, l’on note l’insécurité qui a élu domicile dans la partie Est du pays notamment à Béni et en Ituri ainsi qu’une amélioration nette de la vie sociale des Congolais.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 1 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *