Entrée officiellement en vigueur depuis la date du 06 mai 2021, la mesure portant sur l’État de siège décrétée dans les provinces de l’Ituri et Nord-Kivu pour lutter contre la recrudescence de l’insécurité dans la partie Est de la RDC, semble trouver grâce aux yeux du président de la république Félix Tshisekedi qui souhaite même prolonger sa durée.

Alors qu’elle devrait normalement expirée à la date du 06 juin prochain conformément à sa durée prévue d’un mois, le chef de l’État congolais qui a salué les efforts fournis par les autorités militaires dans lesdites provinces concernées par l’État de siège, a lors de la dernière réunion conseil des ministres ténue le vendredi 28 mai 2021 demandé au membres de son gouvernement de vouloir bien saisir le parlement afin d’obtenir une prolongation de 15 jours de plus.

Il sied de signaler que, l’État de siège est une mesure de sécurité prévue par la loi congolaise aux articles 85, 144 et 145, de la constitution du pays. Cette dernière est décrétée par après concertation du président de la république en fonction avec le Premier ministre, les présidents de deux chambres du parlement ainsi que le conseil supérieur de la défense.

Selon la loi congolaise, l’État de siège n’est instauré que, lorsque des circonstances graves menacent d’une manière Immédiate, l’indépendance ou l’intégrité du territoire national ou qu’elles provoquent l’irruption du fonctionnement régulier des institutions.

Chose, qui commençait à devenir le cas pour la RDC dans partie Est où, plusieurs groupes armés semaient la terreur nuit et jour en tuant des populations civiles.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *