La République Démocratique du Congo et le Fonds Monétaire International se sont convenues sur les conditions à préconiser afin de permettre à Kinshasa d’accéder au programme triennal formel avec l’institution de Bretton Woods. C’est l’un des deux sujets sur lesquels le ministre des finances, Sele Yalaghuli, a exposé au cours de la 51ème réunion du conseil des ministres, vendredi 2 octobre.

« En appui à la politique économique menée par le gouvernement de la République Démocratique du Congo, le FMI avait déboursé en faveur de notre pays des fonds dans le cadre de la facilité rapide de crédit.

Le premier paiement était relatif à la balance des paiements, et le second relatif à l’appui budgétaire.

L’élan pris par la RDC au cours de la période de septembre à décembre 2019 a été couronné par la réalisation de tous les critères quantitatifs et structurels. L’avènement de la COVID-19 avait freiné cet élan.

L’évaluation du PROGRAMME DE REFERENCE comprenant neuf (09) critères quantitatifs, entre janvier et mai 2020, a été affectée par cette situation de la COVID-19.

A la suite des discussions virtuelles entre les deux parties, des conditions ont été préconisées en vue de l’accès de la RDC au programme triennal formel avec le Fonds Monétaire International », rapporte le compte rendu du conseil des ministres.

Outre ce sujet, le ministre des finances a fait part au conseil du soutien financier de la Banque Africaine de Développement qui avait déboursé 142 millions de dollars américains en faveur du pays. Sur cet appui financier, 72 millions de dollars sont sous forme d’un don et 70 millions sous forme d’un prêt.

Par Eddy Kazadi/Portaileco.net

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *