“Comprenez mon émotion”

Pendant qu’il prononçait cette phrase restée historique avec des larmes aux yeux, le maréchal Joseph Mobutu annonçait la libéralisation de l’espace politique et médiatique en autorisant ainsi à toutes personnes de choisir et de créer librement son parti politique et son organe de presse.

C’est ce 24 avril 1990 au manifeste de la N’sele ici à Kinshasa, à l’époque où l’actuelle République Démocratique du Congo était encore le Zaïre, que le feu président Mobutu a annoncé devant un parterre des ministres, magistrats, généraux et autres personnalités zaïroises qu’il prenait congé en tant que président fondateur du parti MPR laissant ainsi les prérogatives à Kitima bin Ramazani.

Fin parti Unique, une décision du roi du Zaïre qui avait certes surpris tout le monde, connaissant le régime politique utilisé en ce temps-là par Mobutu et ce dernier venait de passer 24 ans de règne sans partage après son coup d’État effectué le 24 novembre 1965.

C’est juste après cette démocratisation que Mobutu et le Zaïre vont connaître de multiples moments de crise dont le pillage de 1992, des crises qui faciliteront l’entrée de l’AFDL en 1997, une chose qui avait constitué la chute totale et l’exil de Mobutu au Maroc.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *