RDC : « je tiens à l’organisation d’un processus électoral crédible » Félix Tshisekedi aux sénateurs de l’Union sacrée

Pour la première fois depuis l’avènement de l’Union sacrée de la nation, le chef de l’État congolais Félix Tshisekedi a rencontré le samedi 05 juin dernier à la Cité de l’Union africaine, les sénateurs membres de sa plateforme politique nouvellement créée.

Parmi les points abordés par le président Félix Tshisekedi lors de son échange avec ces 85 sénateurs de l’Union sacrée, on trouve y celui relatif à l’organisation des élections en 2023.

Alors que le débat se déroule actuellement en sein de l’assemblée nationale après si cette chambre ait adoptée récemment la proposition de loi organique portant organisation et fonctionnement de la commission électorale nationale indépendante CENI, le chef de l’État congolais a lors de cette même rencontre le samedi, sollicité l’appui des sénateurs via leur vote pour faire passer cette loi.

Puisque après son adoption à l’assemblée nationale, la loi électorale ainsi que celle pourtant sur l’organisation et fonctionnement de la CENI a été envoyé au sénat pour une seconde lecture. Dans ses propos, le vainqueur de la présidentielle de 2018 a fait savoir aux sénateurs présents lors de cet échange son envie d’organiser des élections crédibles en RDC.

« Je tiens à l’organisation d’un processus électoral crédible » a-t-il lâché

Cette prise de position du président de la république concernant la tenue des prochaines élections en RDC pourrait finalement peut-être calmée certains esprits qui se réchauffer déjà sur cette même question. Certaines personnes entrevoient une volonté cachée du pouvoir en place de retarder l’organisation de ces élections en 2023 en allant au delà du délai prescrit.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 4 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *