Les 4 risques majeurs que représentent les crypto-monnaies, Bitcoins et autres monnaies virtuelles cités par le gouverneur de la banque centrale du Congo dans son communiqué datant du 7 juillet sont :

  1. l’absence de protection réglementaire pour couvrir les pertes en cas des défauts ou de cessation d’activités dans la plateforme qui gère le stockage des bitcoins ;
  2. des risques d’utilisation à des fins criminelles et de blanchiment des capitaux préconisant , du reste, l’anonymat dans la réalisation des transactions ;
  3. des risques financiers liés à l’extrême volatilité des bitcoins ;
  4. l’absence de recours possible en cas de cyber-attaque ou de vol de bitcoins stockés sur les téléphones, ordinateurs.

En croire le communiqué de presse de la banque centrale du Congo les activités réalisée par ces structures qui opérent par voie des sites Internets ne sont ni règlementés ni autorisés à opérer en République démocratique du Congo.

Tout en alertant la population sur les risques que peuvent courir les personnes qui investissent dans ce domaine de la crypto-monnaies, Bitcoins et autres monnaies virtuelles, la banque centrale du Congo dit se décliné de toute sorte de responsabilité aux personne qui subiront les désagréments de cette pratique non encore garantie en RDC.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *