RDC : La vie difficile des congolais sans les réseaux sociaux Facebook, WhatsApp et Instagram !

RDC : La vie difficile des congolais sans les réseaux sociaux Facebook, WhatsApp et Instagram !

Plusieurs citoyens congolais utilisateurs des réseaux sociaux Facebook, WhatsApp et Instagram ont vécu une soirée cauchemardesque et presque difficile le lundi 04 octobre 2021 suite à une défaillance technique de ces réseaux sociaux, où il était très difficile accéder pour communiquer aisément avec ses proches ou encore faire comme de coutume, la promotion des activités commerciales en ligne et autres.

Au début, vers de 16 heures, plusieurs congolais qui utilisent ces réseaux sociaux pensaient que ce problème de connexion venait de leurs téléphones mobiles ou encore de la part des réseaux télécommunications.

Pour Arnold Mabonzo, photographe et désigner de l’agence Mwinda, cette défaillance technique des réseaux sociaux Facebook et WhatsApp a largement perturbé son travail de photographe, car il n’était plus en mesure de servir certains de ces clients cette même soirée.

« En tout cas c’était très grave, nous étions pas au courant que WhatsApp allait avoir ce problème, alors comme moi personnellement, j’avais des clients à qui je devrais envoyer des photos, mais à ma grande surprise, j’ouvre ma connexion, je tente de redémarrer mon téléphone, mais la connexion ne marche pas. Et face à cette situation j’étais dans l’obligation d’éteindre mon téléphone pour éviter les accrochages avec mes clients », a dit à Interkinois.net Arnold Mabonzo

De son côté Rachel Mamve, une jeune étudiante qui effectue également le commerce en ligne via WhatsApp notamment, l’inaccessibilité de ces réseaux sociaux l’a empêché de poster ses articles en ligne comme d’habitude.

« Pour moi en tout ça c’était dure de passer du moment comme ça, moi même je m’inquièter je ne savais pas que c’était pour tout le monde (défaillance technique), j’étais là entrain d’éteindre et allumer mon téléphone. Et après c’était genre ennuyant j’étais avec mon téléphone je ne savais pas comme poster (ses articles de commerce en ligne). Donc ça nous a rendu un mauvais service vu que nous sommes habitué sur les réseaux sociaux, on fait notre travail sur les réseaux sociaux », a-t-elle dit

De son côté, Moïse Esapa nous a fait savoir que, suite à cette défaillance technique, l’« on peut directement comprendre que le monde est contrôlé par ces outils qui sont devenus des vrais moyens de communication pour les entreprises et plusieurs personnes ». Ce web journaliste estime que « ce problème a vraiment causé beaucoup de difficultés non seulement aux entreprises de presse en ligne mais aussi aux différentes entreprises pure player (celles qui font leurs travail en ligne) à partir de ces réseaux sociaux. Parce que vous savez aujourd’hui le E-commerce a le vent en poupe, faire ce travail sans les réseaux sociaux c’est très difficile ».

Même son de cloche pour Joël Wetshi, éditeur du site d’information Univ7sur.net, qui révèle que le travail au sein de sa rédaction été perturbé parce que son média et très suivis sur Facebook. Le site était toujours disponible et ils ont pu publier quelques articles sur le site.

« Avec la rédaction, il était difficile de s’envoyer des articles, alors j’ai parlé avec d’autres membres de l’équipe sur mail » nous a-t-il expliqué

De ce fait, il propose que « la RDC doit réfléchir sur la mise en place des réseaux sociaux qui vont détrôner les applications étrangères », car le pays a « des jeunes qui créent des applications, mais manque de financement pour en faire des grandes entreprises ».

De l’angoisse au soulagement en passant par une dose de l’humour, c’est après 6 heures d’attentes soit aux alentours de 22 heures GMT, que les internautes ont finalement eu accès à ces réseaux sociaux qui le permettent de communiquer avec leurs proches en temps réel.

Une occasion pour les congolais de se souvenir de l’époque où la connexion internet était coupé sur toute l’étendue du pays pour des raisons politiques.

Et suite à cette interruption, l’on a appris de plusieurs sources concordantes que l’entreprise Facebook a perdu durant ses 6 heures de défaillance technique 6.4 milliards de dollars américains.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 39 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *