RDC: le député national Tembos Yotama dresse un bilan négatif de l’Etat de siège au Nord-Kivu et Ituri, une année après après son instauration

RDC: le député national Tembos Yotama dresse un bilan négatif de l’Etat de siège au Nord-Kivu et Ituri, une année après après son instauration

C’est depuis le 06 mai 2021 que le chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi a décrété l’Etat de siège dans les provinces du Nord-Kivu et celle de l’Ituri, dont l’objectif principal est de restaurer la paix dans ces deux provinces caractérisées par les massacres des paisibles populations.

Se confiant à la presse ce vendredi 06 mai 2022, date marquant une année depuis l’instauration de cette mesure exceptionnelle, le député national Tembos Yotama, élu de la ville de Butembo a dressé un bilan très mitigé. Il fait savoir que malgré l’application de l’Etat de siège, la situation sécuritaire reste toujours caractérisée par les tueries de civils au Nord-Kivu et en Ituri.

Pour ce représentant du peuple au parlement, la mauvaise planification, la dispersion des efforts, la superposition des commandements, l’absence des mesures d’accompagnement, la négligence d’une évaluation en mi-parcours sont parmi les causes de l’échec de l’État de siège.

Dans un extrait de son rapport dénommé  » État de siège et ses paradoxes au Nord-Kivu et en Ituri, le député national Tembos Yotama a documenté plus de 5000 personnes massacrées pendant les 11 mois de l’État de siège dans ces deux provinces.

Au vue de cette situation très préoccupante, le député national Tembos Yotama, exige du gouvernement congolais la levée de cette mesure de l’État de siège. Au même moment, cet élu de Butembo plaide pour le renforcement des mesures sécuritaires dans la partie Est de la RDC.

Gloire Kamandi

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.