Le Front Commun pour le Congo (FCC) de l’ancien Chef de l’État, Joseph Kabila projette une marche, ce vendredi 24 juillet, pour exiger le respect de la constitution. C’est ce qu’a rapporté la conférence des présidents de cette plate-forme politique.

« Le FCC a l’honneur d’annoncer l’organisation de la marche ce 23 juillet 2020. Cette marche a pour but de respecter la Constitution, l’unité nationale, la cohésion nationale, la solidarité des peuples et la paix sociale », a rapporté cette déclaration lue par Alphonse Ngoyi Kasanji.

Juste après cette déclaration, le coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya Wilondja est monté au créneau pour dénoncer ce qu’il a qualifié de violation intentionnelle de la Constitution dans les récentes ordonnances quant à la mise en place effectuée au sein de l’armée ainsi qu’au sein de la magistrature. Pour lui, Félix Tshisekedi a violé les articles 79 et 92 de la constitution, car selon lui, l’intérim du vice-premier ministre de l’intérieur qui a contresigné les ordonnances présidentielles, se limitait au traitement des affaires courantes et non à la signature des actes de haute portée juridique, tels que les nominations.

Par ailleurs, à travers un communiqué le Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a laissé entendre que le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Gilbert Kankonde a contresigné les récentes ordonnances sans l’informer. A l’en croire, il va rencontrer le Chef de l’État pour “tirer cette situation au clair”.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *