Les différentes mesures de prévention dans le secteur de transport en commun a entraîné la hausse du prix de la course dans plusieurs tronçon à Kinshasa. Dans certains coins de la ville, les prix ont doublé voire triplé à cause de la réduction du nombre des passagers dans les taxis. Pour réagir au plus vite face à cette situation qui dérange la population, le gouvernement congolais a effectué plusieurs démarches notamment la négociation avec les associations des chauffeurs de la RDC envie de baisser le prix du transport sur toute l’étendue du territoire nationale. Négociation entamée après la baisse du prix du carburant à la pompe.

« Le gouvernement a contacté tous les gouverneurs pour faire baisser les prix du transport en commun étant donné que lorsqu’un élément du prix varie au-delà de 5%, la structure doit être revue. Nous attendons des gouverneurs, après négociations avec les associations des chauffeurs, que les prix baissent. Cela pour permettre aux ménages d’économiser. Nous nous réjouissons de la participation de la FEC à ces échanges », a déclaré le ministre du budget, Jean Baouduoin Mayo.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *