RDC : le gouvernement ne fera pas du recensement une condition pour organiser les élections en 2023 (Sama Lukonde)

Sama Lukonde et son équipe gouvernementale à l’Assemblée nationale

Quelques jours après la mise au point du président de la république démocratique du Congo Félix Tshisekedi en ce qui concerne l’organisation des élections en 2023 et la tenue du recensement de la population, le premier ministre Sama Lukonde a pendant la présentation de son programme d’actions le lundi 26 avril à l’Assemblée nationale rajouter une couche en ce qui concerne ces deux dossiers brûlants.

Dans son discours, le chef du gouvernement congolais a tenu à préciser que son équipe gouvernementale qui venait d’être investi par l’Assemblée nationale, ne conditionnera pas l’organisation des élections en 2023 par l’identification et le recensement de la population en RDC.

Pour Jean-Michel Sama Lukonde, ces processus sont des opérations normales et ordinaires dans un État responsable qui a notamment pour vision de connaître le nombre exacte de ses habitants et doter ces derniers d’une carte d’identité.

« En ce qui concerne le recensement et l’identification, je tiens à préciser qu’il s’agit des opérations normales et ordinaires d’un État responsable qui vise simplement à connaître le nombre de ses habitants et à doter chaque citoyen d’une carte d’identité.» a dit le premier ministre Sama Lukonde devant les députés nationaux à l’hémicycle

Avant d’enchaîner sous les applaudissements du public que :

« Le gouvernement qui travaille pour des fins de gestion et de planification, le gouvernement qui travaille pour l’organisation et la tenue des élections générales dans les délais constitutionnels n’attend nullement conditionné l’identification de la population à celle-ci de sorte qu’elles puissent se réaliser en 2023» conclut-il

Signalons qu’avant cette mise au point du président de la république et son premier ministre, plusieurs voix se lever pour dénoncer des ambitions cachées du pouvoir en place de vouloir faire du recensement une raison de plus pour ne pas organiser les élections en 2023.

Il sied de rappeler que, le dernier recensement en république démocratique du Congo avait eu lieu en 1984 sous le régime de Mobutu.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 3 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *