Dans une déclaration politique faite à Goma ce mercredi 30 Décembre 2020 , les membres du secrétariat exécutif du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la démocratie , PPRD au Nord-Kivu délient leur langue sur la situation politique actuelle en République Démocratique du Congo.

Alors que la destitution de Jeanine Mabunda à la tête de l’Assemblée Nationale a été l’élément déclencheur de la défection de plusieurs membres qui claquent la porte du Front Commun pour le Congo , FCC en direction de l’Union Sacrée prônée par le Chef de l’État Félix Tshisekedi , les membres et cadres du PPRD Nord-Kivu disent regretter la manière dont certains élus ont changé de camps sans tenir compte des lois et accords régissant leurs partis et regroupements politiques .

« Nous déplorons la corruption utilisée comme moyen de débauchage de quelques députés et sénateurs en vue d’obtenir une nouvelle majorité au sein du parlement , malheureusement au cours de la législature actuelle, pratique interdite par les lois de la république » écrivent-ils.

Au-delà des départs et frustrations notifiés dans le camps du FCC , regroupement politique cher au Sénateur à vie Joseph Kabila , le PPRD Nord-Kivu réitère tout son soutien en leur autorité morale et président national.

Au sortir de la déchéance de Jeanine Mabunda au sommet de la chambre basse du parlement, d’aucuns ont pointé du doigt la gestion de Néhémie Mwilanya et Ramazani Shadary . Les membres du PPRD Nord-Kivu disent soutenir leur secrétaire permanent , ex- candidat à la présidentielle de 2018.

Notons que dans sa déclaration , le PPRD Nord-Kivu a attiré l’attention de l’opinion tant nationale qu’internationale sur la corruption qui serait un blocage à l’avancement de la démocratie et à la stabilité des institutions.

David Bitwayiki

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *