Pointé du doigt par le Révérend Sony Kafuta comme étant l’un des auteurs du sabotage du quartier général de son église, Armée de l’Éternel, l’église du Christ au Congo n’a pas tardé à réagir.

Dans un communiqué, l’église du Christ au Congo tout en condamnant avec la dernière énergie la destruction de ce temple de Dieu, a rejeté toutes les allégations venant de la part du responsable de la communauté Armée de l’Éternel. Selon l’ECC, ces allégations sont dépourvues de preuves véridiques, logiques et juridiques.

« L’Église du Christ au Congo condamne avec véhémence l’acte de profanation d’un temple de Dieu quelles qu’en soient les motivations au même titre que les paroles de menaces proférées par le représentant légal des Églises de Réveil du Congo à l’endroit de l’ECC et la CENCO et rejette en bloc les allégations de l’Évêque-Général de l’ERC qui sont dépourvues de tout fondement véridique, logique et juridique », peut-on lire dans ladite correspondance.

Tout en évoquant un versé biblique, l’église du Christ au Congo a demandé au général Sony Kafuta d’eviter à tout prix de réagir sous l’effet de la colère.

« L’Église du Christ au Congo Rappelle à ce leader religieux de faire preuve de retenue dans ses propos et de s’abstenir de réagir sous l’effet de la colère. Car comme nous le dit la parole de Dieu : Un homme en colère excite des querelles, et un furieux commet beaucoup de péchés-Proverbes 29:22».

Pour Rappel, lors de la marche anti-Malonda initiée par l’Udps, le Révérend Sony Kafuta avait vu le quartier général de son église Armée de l’Éternel situé au Boulevard Sendwe être saccagé par les manifestants.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *