L’Organisation Mondiale de la Santé a alerté le jeudi 9 avril, sur la présence des chloroquines falsifiées sur le marché africain, notamment en République Démocratique du Congo.

Dans son alterte numéro 4/2020 publiée sur son site internet, l’OMS indique qu’entre le 31 mars et le 2 avril 2020, son système mondial de surveillance et de suivi des produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés a reçu neuf signalements des chloroquines confirmées falsifiées dans trois pays africains.

Concernant la RDC, il s’agit des produits Chroloquine 250 mg et chloroquine phosphate 250 mg attribués faussement aux fabricants Dawa limited et Bwon and Burk Pharmaceutical Limited.

Face au risque de nocivité de ces produits, l’OMS appelle tous les pays à la grande vigilance, quel que soit l’endroit où le produit a été identifié à l’origine.

Il sied de souligner que depuis la remise, le 30 mars dernier, de 8 boîtes de 1000 comprimés de chloroquine à l’INRB par l’ex-première dame, Olive Lembe Kabila, l’opinion a été divisée quant à la qualité et à l’origine de ce don. Se voulant rassurant, le Docteur Jean-Jacques Muyembe avait déclaré que ces comprimés seront analysés avant d’être administrés aux patients victimes du Corona Virus.

Safari D.

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *