Si certaines personnalités congolaises que l’on qualifient de dignitaires du régime Kabila avaient vu leurs sanctions être allégées par l’Union européenne, d’autres par contre vont devoir attendre encore un peu avant d’atteindre ce stade.

En effet, après évaluation, le Conseil de l’Union européenne a décidé le vendredi 11 décembre dernier, de prolonger pour une année, ses sanctions soit jusqu’au 12 décembre 2021.

Dans cette liste noire, l’on retrouve des personnalités comme Kalev Mutond l’ancien patron de l’ANR, l’ancien ministre de l’intérieur Emmanuel Ramazani Shadary, le général des FARDC, Célestin Kanyama, John NUMBI, Evariste Boshab, Ilunga Kampete, Ferdinand Ilunga Luyoyo, Alex Kande Mupompa, Jean-Claude Kazembe Musonda ainsi que Éric Ruhorimbere.

Signalons que ces sanctions qui pèsent sur les proches de l’ancien président congolais Joseph Kabila sont en effet “des mesures restrictives individuelles”. Ces dignitaires de l’ancien régime ont été sanctionnés notamment pour violation grave de droits de l’homme et entrave au processus électoral en 2016. Il s’agissait notamment dans cet ambargo, du gel des avoirs et l’interdiction de visa pour l’UE.

Pour rappel, après d’intenses négociations diplomatiques, deux de ces personnalités sous sanctions dont l’ancien porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende et l’ex-responsable de la sécurité intérieure au sein de l’ANR, Roger Kibelisa, avaient vu leurs sanctions être levées par l’UE en décembre 2019.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *