Malgré la décision du conseil d’État demandant de sursoir son calendrier électoral en attendant l’arrêt de la cour constitutionnelle, la chambre basse du parlement congolais a annoncé ce jeudi 11 juin lors d’un point de presse tenu à Kinshasa par les membres de son bureau, qu’elle va bel bien organiser ce vendredi 12 juin, l’élection du premier vice président de l’Assemblée nationale.

l’Assemblée nationale qualifie cette décision du conseil d’État d’inique, irrégulière et inconstitutionnelle. Elle a envisage à cet effet, interjeter appel suite à cette décision.

« Cette décision est inique, irrégulière et inconstitutionnelle. Elle a violé le droit de la défense et même la loi portant organisation des juridictions administratives », a dit Célestin Musao Kalombo devant la presse.

Toujours devant la presse, le deuxième vice président de l’Assemblée nationale, Boniface Balamage, a de son côté dénoncé les attaques que subit le parlement en général et son organe en particulier, a lui aussi d’indiquer que le conseil d’État est incompétent pour statuer sur les actes législatifs de la chambre basse du parlement.

Ceci est le début d’un bras de fer avec les instances judiciaires du pays?

Affaire à suivre…

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *