RDC : Patrick Muyaya révèle que la taxe “RAM” est une recommandation de l’Union internationale des télécommunications

RDC : Patrick Muyaya révèle que la taxe “RAM” est une recommandation de l’Union internationale des télécommunications

C’est au cours de l’émission appel sur l’actualité diffusé sur les antennes de la radio France Internationale (RFI), l vendredi 05 novembre 2021, que le porte-parole du gouvernement congolais Patrick Muyaya, a dévoilé que la taxe sur les téléphones mobiles RAM, est une recommandation de l’Union internationale des télécommunications (l’UIT).

Durant son intervention, le ministre de communication et médias a tenu à expliquer la quintessence de cette recommandation. Selon lui, elle partie de cette organisation internationale qui compte 193 Etas, dont le but est de faciliter la connectivité internationale des réseaux de communication, et faciliter l’amélioration à l’accès aux TIC et bien d’autres.

« C’est une recommandation de l’Union Internationale des Télécommunications, qui veut que nous luttions contre la contrefaçon sur les téléphones falsifiés(…). Ici, il faut être clair. Nous, comme la République Démocratique du Congo, nous faisons partie des organisations internationales et lorsqu’il y a des recommandations qui viennent de-là, nous les intégrons (…)», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le porte du gouvernement a dû reconnaître les difficultés communicationnelles, qui n’ont pas permis aux usagers des téléphones mobiles, de déceler l’importance du prélèvement de cette taxe RAM.

« Je dois reconnaître que la communication n’a pas été bonne autour de ce prélèvement (…) Aujourd’hui ce n’est pas que les congolais ne veulent pas payer, mais ils ont besoin de savoir, ils payent pourquoi, ce à quoi sert l’argent qu’ils ont payé, et donc nous comme gouvernement, nous sommes attentifs. Nous avons écouté et le Premier Ministre a décidé d’ailleurs directement de la suppression de perception pour les téléphones de la deuxième génération (2G). Mais, pour les autres, il y a un travail technique qui se fait. (…) Et comme je l’ai dit, il y avait un problème de communication, il y aura des mesures qui suivront et qui permettront aux congolais de se sentir soulager par rapport à cette mesure », a-t-il rassuré.

Retenons que, pour la question liée au revenu de cette taxe depuis son lancement en 2020, Patrick Muyaya a précisé que le ministre de PT-NTIC kibasa Maliba a été clair au cours de son allocution à l’Assemblée nationale. Ce qui revient à dire que depuis son lancement l’on aperçu que 25 millions de dollars américains.

Preciana Makilutila

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 34 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *