Suite à l’assassinat de l’ambassadeur de l’Italie en RDC, de nouvelles mesures plus rigoureuses ont été prises par les autorités congolaises dans le but de sécuriser et surveiller tout mouvement des diplomates accrédités en RDC.

Désormais, aucun diplomate en poste à Kinshasa ne pourra se déplacer à l’intérieur du pays sans une autorisation préalable du gouvernement congolais.

Cette décision a été prise par le Conseil de sécurité mardi 23 février après une réunion présidée par le chef de l’État congolais Félix Tshisekedi en présence de la ministre congolaise des affaires étrangères mais aussi quelques officiers hauts gradés de l’armée congolaise et de la police.

Toujours dans le même ordre d’idée, tous ces responsables des services de défense et sécurité congolais ont pris devant le président de la république l’engagement ferme de renforcer la sécurité dans les zones rouges des régions en proie de l’insécurité.

Il faudrait rappeler que, suite au meutre de l’ambassadeur Luca Attanasio, le Chef de l’État Félix Tshisekedi avait ordonné des recherches approfondies dans le but d’élucider les causes de cet assassinat.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *