RDC : Présentation jeudi d’un rapport de l’étude sur la pauvreté et les privations qui touchent les enfants au pays

RDC : Présentation jeudi d’un rapport de l’étude sur la pauvreté et les privations qui touchent les enfants au pays

En collaboration avec le fonds des nations unies pour l’enfant (UNICEF), le ministre du plan, Christian Mwando Nsimba a au nom du gouvernement congolais officiellement lancé le jeudi 11 novembre 2021 à Kinshasa, la dissémination du rapport N-MODA, qui est une étude effectuée sur la pauvreté et les privations qui touchent les enfants dans plusieurs secteurs en république démocratique du Congo.

Ayant pour notamment but de réduire d’ici 2030 selon les objectifs du développement durable, le pourcentage des enfants vivant dans la pauvreté au pays, cette activité bassée notamment sur la présentation de ce rapport sur la pauvreté de l’enfant en RDC a connu la participation des plusieurs personnalités du pays et d’ailleurs dont la ministres de la formation professionnelle mais aussi du représentant de l’UNICEF en RDC, Édouard Beigbeder.

Prenant part à cet atelier qui s’est déroulé à Pullman Hôtel, les enfants reporteurs de la RDC par le biais de leur représentante ont dans leur discours appelé les décideurs congolais à saisir cette opportunité pour enclencher le processus d’éradication de la pauvreté dans laquelle les enfants sont de plus en plus victime.

Lors de la présentation des résultats de ce rapport l’on a noté que 74,6% des enfants soit environ 40 millions des enfants dont 19,9 millions de filles et 20,1 millions ont été identifiés comme multidimensionnellement pauvres et vulnérables. Selon ce rapport présenté, les enfants pauvres en RDC subissent des privations dans des secteurs comme la nutrition, l’eau, la santé, l’éducation, l’hygiène, l’hygiène l’accès à l’information et la protection de l’enfant.

Et face à cette situation, le représentant de l’UNICEF en RDC Édouard Beigbeder a durant son speech invité en urgence les autorités congolaises à prendre un certain nombre d’actions envue de renverser la tendance pour améliorer les conditions sociales de ces enfants partout à travers le pays.

Pour sa part, le ministre du plan Christian Mwando Nsimba a estimé que cette étude effectuée fournira d’ores et déjà au gouvernement congolais des informations nécessaires sur l’ampleur de la pauvreté qui touche et cela va contribuer à l’élaboration des politiques et progrès visant à réduire cette même pauvre dans différents territoires de la RDC.

Notons que, d’après un rapport de la banque mondiale publié en 2015 sur la situation de la pauvreté dans le monde, plus de 26 millions des congolais vivaient à l’extrême pauvreté,et celle-ci touche plus particulièrement les enfants qui représente la moitié de la population.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 20 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *