Dimanche 16 août marquera la reprise des cultes dans les églises sur toute l’étendue du territoire national.
A quelques jours de l’ouverture des cultes, le commissaire provinciale de la police ville de Kinshasa, le général Syvalno Kasongo, a tenue ce jeudi 13 août, une réunion d’harmonisation avec les chefs des confessions religieuses.

Nous avons échangé avec eux dans le calme et la sérénité. Nous nous sommes convenus sur le respect de gestes barrières : port obligatoire et correct des masques, distanciation physique, lavage des mains, prises des températures, etc. ce dimanche, la police sera déployée dans les églises pour observer le respect de toutes ces mesures. Les églises qui ne vont pas s’y conformer seront convoquées et entendues par la police”, a déclaré le général Sylvano Kasongo.

En effet, l’hôtel de ville de Kinshasa en collaboration avec la police nationale congolaise vont déployer les agents de l’ordre dans différents lieux de cultes pour observer le respect des gestes barrières dans ce milieu souvent bondée de monde.
Mais ces éléments de la police nationale congolaise seront habillés en tenue civile au sein des églises afin d’opérer en toute discrétion selon les instructions du général Sylvano Kasongo.

En retour ces responsables des églises ont promit au numéro un de la police nationale congolaise de la ville de Kinshasa que les gestes barrières seront bien évidement respectés.

La mesure portant interdiction de la célébration des cultes sera officiellement levée ce 15 aout. Ce, consécutivement à la levée de l’État d’urgence sanitaire instauré pour cause de la Covid-19.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *