Au coeur d’une tourmente quant à la gestion de fonds alloués pour la riposte contre le nouveau Coronavirus (COVID-19), une révélation accablante de vice-ministre de la Santé Publique, Albert M’peti Biyombo accuse le docteur Eteni Longondo d’opacité dans la gestion financière.

Alors que les agents commis à la riposte contre la COVID-19 sont en grève et réclament trois mois d’arriérés de salaire, une révélation choquante éclate au grand jour. Telle une goûte d’eau qui déborde le vase, Eteni Longondo est au cœur d’un scandale financier au ministère de la Santé.

Dans une correspondance adressée au Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Albert M’peti Biyombo a rapporté que son titulaire s’est adonné à une méthode de gestion anarchique. A l’en croire, il y a l’existence de réseaux mafieux au sein du ministère de la Santé appuyant l’hypothèse de l’affairisme et d’une gestion calamiteuse voir opaque des fonds mis à sa disposition pour la pandémie.

« Monsieur le Premier Ministre, je me fais le devoir de vous apporter des informations sur la gestion calamiteuse et opaque des fonds alloués à la riposte contre le coronavirus, car ayant l’intime conviction qu’il y a une gabegie financière et l’affairisme ont élu domicile au ministère de la Santé. Cette gestion des fonds alloués par le gouvernement et des fonds reçu par nos partenaires se fait en dehors de toutes orthodoxie financière », peut-on lire dans cette correspondance.

Albert M’peti a fait savoir le Dr Eteni Longondo effectue « le décaissement de gros montant » sans pour autant l’associer zappant les dispositions de l’ordonnance portant statut et fonctionnement du gouvernement.

Visé par une question écrite lui adressé par le député national François Zekuye, le ministre de la Santé est attendu dans les tous prochains jours à l’Assemblée nationale pour fournir des explications sur sa gestion à la tête de ce ministère.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *