Le ministre des Finances, Sele Yalaghuli s’est entretenu avec une délégation du Fonds Monétaire International (FMI) composée de Mauricio Villafuerte et Philippe Egoumé, respectivement chef de division au département Afrique et représentant résident du Fonds Monétaire International (FMI) en Rd-Congo.

La clôture de la mission du FMI sur le Programme de référence et les actions préalables pour un Programme triennal formel avec le Fonds Monétaire International était au centre de leurs discussions.

Concernant le Programme de référence, le ministre des Finances l’estime globalement satisfaisant. Mis en exception certains critères quantitatifs comme le déficit du trésor et la facilité élargie de crédit du FMI qui sont résorbants. A ce sujet, le FMI invite le gouvernement à négocier avec la Banque Africaine Développement et la Banque mondiale pour obtenir des appuis budgétaires.

Quant à la conclusion d’un Programme triennal formel avec le FMI, le patron des finances a relevé que cette institution propose trois actions préalables : la confection d’un budget 2021 réaliste en accord avec le cadre macroéconomique, un certain nombre d’actions à entreprendre pour la mise en place d’organes statutaires à la Banque Centrale du Congo et enfin la transparence dans le secteur minier.

Au sujet des dernières actions préalables, le FMI demande au gouvernement de publier le rapport de la mission de son organisme sur la gouvernance effectuée en RDC en fin 2019 et la publication de tous les contrats miniers conclus sous l’actuel gouvernement notamment ceux de la MIBA et de SOKIMO.

Notons que le Programme de référence se termine à la fin du mois de septembre 2020 et le Programme triennal formel devrait commencer au mois d’octobre 2020. Grâce à ce programme triennal, la RDC pourra bénéficier d’appuis budgétaires pour son budget 2021.

Portailéco.net

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *