RDC : Yves Bunkulu reconnaît les difficultés que traversent les jeunes dans l’accès au marché d’emploi et parle des solutions

RDC : Yves Bunkulu reconnaît les difficultés que traversent les jeunes dans l’accès au marché d’emploi et parle des solutions

Invité du Journal Afrique sur TV5MONDE le mercredi 10 novembre 2021, Yves Bunkulu, le ministre de la jeunesse, initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion nationale, a durant son passage parlé notamment de l’entrepreneuriat de jeunes congolais, de l’accès au marché de l’emploi des jeunes, ainsi que de l’implication du gouvernement central dans l’accompagnement de la jeunesse en difficulté.

La jeunesse fait face à un chômage sans précédent, pourtant chaque année, ils sont des centaines voir des milliers à sortir des universités en République Démocratique du Congo. À ce sujet, Yves Bunkulu affirme que, le gouvernement congolais est entrain de mettre en place beaucoup des programmes, dans le cadre du programme “PADEMPME”, il y’a 1000 millions de dollars pour financer l’entrepreneuriat des jeunes.

Selon lui, le programme “PRODIGE” va à son tour financer les projets de jeunes dans l’innovation, et l’entrepreneuriat en milieu scolaire et universitaire.

Reconnaissant les difficultés que traversent les jeunes dans l’accès au marché d’emploi, Yves Bunkulu a réitéré l’accompagnement de gouvernement congolais à l’épanouissement de la jeunesse à travers un plan de développement de l’entrepreneuriat de jeunes congolais.

Pour venir en appui à la jeunesse, il donne les tenants et les aboutissants de ce plan qui selon lui, est composé de trois axes entre autre, d’identifier les structures des jeunes, car en lui en croire.

« Il faut reconnaître que les jeunes congolais sont ingénieux, sont entreprenants, mais font face à des nombreuses difficultés. Et nous avons penser d’abord à les identifier, ensuite les aider à formaliser leurs entreprises. Deuxièmement les mettre sous une plateforme de formation, et troisièmement de leurs accorder des crédits pour pouvoir financer leurs projets », a dit leministre de la jeunesse

Il promet de travailler avec l’autorité de régulation de la sous-traitance enfin de renouveler également la volonté du gouvernement en mettant en place un mécanisme qui va faciliter les jeunes à accéder au marché mais également par la réforme de la loi qui doit accorder 30% d’obligation de marché des jeunes.

Joël Kembongo

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 31 times, 1 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *