Rentrée scolaire : Certaines écoles conditionnent aux parents l’achat des uniformes et autres fournitures au sein de leurs établissements

Rentrée scolaire : Certaines écoles conditionnent aux parents l’achat des uniformes et autres fournitures au sein de leurs établissements

Depuis quelques temps certaines écoles basées en République démocratique du Congo plus particulièrement dans la capitale congolaise Kinshasa exigent aux parents des élèves inscrits dans leurs établissements d’acheter avant le début des enseignants, les uniformes et autres scolaires qui sont vendus par eux-mêmes au sein de leurs écoles.

Cette pratique qui devient de plus en plus une habitude dans les écoles notamment celles de Kinshasa, fut autrefois interdite par les autorités congolaises aux établissements scolaires qui pratiquaient cela.

La commercialisation de ces uniformes et autres fournitures scolaires (cahier de communication, journal de classe, ténue de gymnastique, etc…) est vivement fustigée par les parents censés payer chaque année ces frais aux écoles où étudient leurs enfants.

D’après certains parents interrogés par notre rédaction, ce montant qui dépend d’un établissement à un autre varie entre 17, 35 et 55 dollars américains.

« Actuellement on exagère un peu avec les prix, le journal de classe et le cahier communication s’achète à 10$, le t-shirt (Lacoste) également 10$, donc pour les fournitures seulement vous dépensez 50$, 35$ dans d’autres écoles. Or, on devrait nous laisser acheter seuls nos tissus et aller calmement auprès des couturières comme avant », nous a confié une dame qui a requis l’anonymat

La même inquiète s’observe aussi chez un parent à un autre.

« Comme moi, mes enfants ont leurs anciennes uniformes, mais l’école a décidé de changer des tenues cette année et cela se vend à 15$, j’ai au total 5 enfants et dans tout cela on exige encore un acompte à avant le début des cours, comment on va s’en sortir » a dit à Interkinois Madame Mamie

Face à cette situation qui dérange plus d’un parent congolais malgré l’instauration de la gratuité de l’enseignement primaire en RDC, ces responsables lancent un cri d’alarme aux autorités compétentes pour trouver une solution quant à ce.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
(Visited 24 times, 2 visits today)
Merci de partager!!
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *