Au cours d’un échange avec la presse jeudi 05 mars à Kinshasa, le Directeur Adjoint du Programme Élargi de Vaccination (PEV), Aimé Sikomobola, a annoncé l’élargissement du plan “Mashako” lancé l’année passée dans 8 provinces de la Rd-Congo tout en passant en revue les différentes activités du PEV.

À l’en croire, le plan “Mashako” est la relance de la vaccination de routine ou systématique, car tout enfant Congolais doit être vacciné. Le Dr Aimé Sikomobola a fait savoir que ce plan a été mis en œuvre suite à la chute de couverture vaccinale constatée en Rd-Congo lors de dernières décennies. Il a également indiqué que ce plan veut couvrir l’ensemble du territoire congolais tout en procédant de manière progressive.

« Le plan Mashako est rien d’autre que la relance de la vaccination de routine. On a constaté qu’il y a eu depuis les dernières décennies, chute de couverture vaccinale dans notre pays. Cela s’est manifesté par la survenue des épidémies : rougeole, poliomyélite, Ebola, etc. On a remarqué qu’au niveau du programme, il y avait des problèmes. Ces problèmes étaient plus localisés au niveau opérationnel ou les services n’ont pas fonctionné comme il fallait. Donc, les séances de vaccination n’étaient pas organisées comme il fallait », a-t-il confié. Et d’enrichir : « On a constaté justement que les épidémies auxquelles le pays faisait face étaient dues au fait que la couverture vaccinale était faible, les enfants, la population n’étaient pas vaccinés comme il faut ».

Poursuivant son allocution, il a fait savoir que lors du lancement du plan “Mashako” 9 provinces sélectionnées avaient présenté des failles quant à la disponibilité de vaccins, de nombre d’enfants vaccinés et de la survenue de l’épidémie de la rougeole et de la poliomyélite. Il s’agit notamment de la ville-province de Kinshasa, de l’Ituri, du Kasaï Central, du Kasaï, du Tanganyika et de Haut-Lomami.

Par ailleurs, une évaluation a été organisée à l’issue de la première année ce plan portant le nom de l’ancien ministre de Santé. Bien que n’étant pas direct, le résultat est jugé positif par le Dr Aimé Sikomobola en terme d’amélioration de couverture vaccinale, car ce plan se focalise sur les éléments de processus pour renforcer les séances de vaccination. Mais certains éléments ont failli dans ce plan notamment le manque de la disponibilité des vaccins, car en 2019, le PEV était en rupture de stock de vaccins. Cette situation avait poussé le Chef de l’État, Félix Tshisekedi a organiser le 1er Forum de vaccination contre la poliomyélite en Rd-Congo, question de mobiliser les fonds pour l’achat de vaccins.

Après plus d’une heure d’échange avec les chevaliers de la plume, l’échange s’est clôturé dans un climat de convivialité autour d’un cocktail.

Signalons que le PEV est une structure du ministère de la Santé publique qui a comme mission, réduire la morbidité et la mortalité causée par les épidémies.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *