La tension était forte hier à l’hôpital général de référence où la cérémonie d’investiture du nouveau comité de gestion de l’hôpital était prévue sous l’impulsion du ministre national de la santé.

Avec à sa tête le frère de Eteni Longondo, ledit comité de gestion désigné par le ministre lui-même, est la cause de la guéguerre entre le patron national de la santé et le Gouverneur de la ville.
Ce dernier estime être le seul habilité à procéder à une quelconque nomination au sein de l’hôpital Mama Yemo qui se trouve être sous son autorité au regard de plusieurs dispositions de la loi portant statut et organisation de l’établissement public des soins en question.

C’est pourquoi, son directeur de cabinet et son candidat qui est aussi son frère, se sont fait accompagner chacun par une escorte de policiers pour empêcher le ministre et sa bande de “violer” la loi.

Dans l’autre camp également, le frère du ministre Eteni qui devait être investi médecin directement de Mama Yemo, a traîné des militaires dits les “Bana Moura” pour veiller à ce que rien ne puisse empêcher le déroulement de cérémonie de son installation.

Du coup, une importante présence militaire à deux doigts de virer à un affrontement entre les deux camps, s’est imposée au sein de l’hôpital Mama Yemo.

Fort heureusement, la cérémonie n’a pas eu lieu comme prévu, grâce à la ministre provincial de la santé qui devrait en principe la présider mais n’y a pas été conviée.

La rédaction

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *