Visiblement l’étau continue de se serrer autour du président du sénat, Alexis Thambwe Mwamba qui, depuis quelques temps, se trouve sur une chaise éjectable au sein de la chambre haute du parlement congolais.

Dans une correspondance transmise aux membres du bureau du sénat à la date du 01 février, le procureur général près la cour de cassation a demandé l’autorisation des sénateurs pour ouvrir une instruction judiciaire à charge d’Alexis Thambwe Mwamba.

Dans son réquisitoire, le procureur général Victor Mumba a révélé que, l’actuel président du sénat avait retiré de manière séparée sur le compte du sénat une somme estimée à 2.000.000 d’euros dont 1.000.000 dollars américains et la somme restante serait un franc congolais.

Ladite somme retirée à la Banque centrale du Congo par le trésorier du sénat, a été remis à Alexis Thambwe Mwamba chez lui dans sa résidence.

Pour le procureur général près la cour de cassation qui demande à entendre la version d’Alexis Thambwe Mwamba dans cette affaire, tous ces faits tels que exposés constituent l’infraction de détournements de derniers publics qui est punissable par loi congolaise en son article 145 du code pénal livre II.

Par ailleurs, une pétition se prépare  à être déposée ce mardi 2 Février au bureau du Sénat pour sa destitution. Seul Samy Badibanga le vice premier président sera épargné par ladite pétition.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *