Alors que plusieurs rumeurs circulaient çà et là sur la toile dans la soirée du samedi 08 mai dernier faisant suite à une décision du chef de l’État Félix Tshisekedi de suspendre dans l’immédiat la taxe RAM, l’autorité de régulation des postes et télécommunications qui gère directement cette dernière, avait essayé par un communiqué publié d’éclaircir la population congolaise quant à ce.

Mais dans ce communiqué du directeur de l’Arptc Christian Katende essayait selon le mouvement national des consommateurs lésés, de maintenir l’ambiguïté au sein de l’opinion nationale autour de la décision du Chef de l’État celle de suspendre la taxe RAM.

À en croire cette structure qui qualifie la taxe RAM d’escroquerie étatique, le président de la république aurait par le biais de son directeur de cabinet instruit à ce que cette taxe sur les téléphones mobiles soit supprimée.

Face à la persistance de cette taxe qui continue à faire perdre des unités à beaucoup des utilisateurs des téléphones mobiles, le Mouvement National des Consommateurs Lésés demande à la présidence de la RDC de bien vouloir faire une communication officielle sur la suspension de ladite taxe, question d’enlever la confusion que l’Arptc et ses partenaires de 5C Energy continue d’entretenir dans le chef de plusieurs congolais.

Il sied de rappeler que, dans sa dernière correspondance, l’autorité régulation des postes et télécommunications (ARTPC), avait plutôt au président de la société 5C Energy-RDC de prendre toutes les dispositions nécessaires pour procéder au déblocage des numéros n’ayant pas encore payer la taxe RAM et qui n’avaient plus les moyens d’activer les différents forfaits.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *