Crise à la fonction publique : l’État pourrait être perdant en cas de préjudice sur les carrières des hauts fonctionnaires

Depuis le 27 décembre 2018, date de leur nomination en toute régularité et sur base d’un concours rigoureux, soit plus d’une année et demie, les secrétaires généraux nommés sont abandonnés à leur triste situation d’”agents flottant”. Des observateurs avertis et dignes de confiance révèlent que l’État congolais pourrait connaître des […]