Comme presque tous les pays du monde, la Rd-Congo n’est pas épargnée du choc économique provoqué par l’expansion du nouveau Coronavirus (COVID-19). Alors que le pays fait d’ores et déjà face à une situation alarmante, le ministre de Postes télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTIC), Augustin Kibasa, a à la surprise générale instauré une nouvelle taxe allant de 1 à 7$ selon la marque de téléphone achetée par les utilisateurs via l’intermédiaire des entreprises de télécommunications, alors que la population congolaise a un pouvoir d’achat faible.

Aujourd’hui, cela s’est empiré surtout avec cette crise sanitaire ayant des répercussions directes sur l’économie nationale. Avec cette nouvelle taxe de produits de télécommunications, les producteurs dans ce secteur seront dans l’obligation de revoir à la hausse leur service. D’où, la question mérite d’être posée, car manifestement la population étant la potentiellement usagée de services télécoms, car le coût des téléphones portables, des appels, des messageries mobiles ainsi que d’Internet seront à la hausse.

Nouvelle taxe du PTNTIC : un coup économique pour la population ?

Dans un pays où les services de télécoms ne sont qu’utilisés à 40%, la logique voudrait que l’Etat soutienne les opérateurs de ce secteur pour augmenter la desserte. Cela cadre d’ailleurs avec la vision du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, celle de numériser l’ensemble de l’étendue nationale. De ce fait, le locataire du “Palais de la Nation” avait dans cette optique organisé un atelier sur le plan du Numérique. Triste est de constater que le ministère du PTNTIC a instauré une taxe allant dans le sens de saper cette vision ô combien bénéfique en faveur de la population.

Avec cette nouvelle taxe les appareils mobiles 3G, 4G et plus ainsi que tous les autres appareils mobiles dotés d’une technologie future seront taxés 7 $ contre 1 $ pour les appareils mobiles 2G. Mais également cette taxation causera une perte estimée à 100 millions USD chaque année. Cela pourrait réduire ou avoir une conséquence quant au nombre d’utilisateurs de services télécoms.

Dans la société moderne dite “société d’information”, les numériques jouent un rôle d’importance capitale, car tout le monde veut être desservi en information. Avec l’avancement de la technologie, les produits télécoms occupent une place de choix dans toutes les sociétés, la nôtre y compris. Cette nouvelle taxe ayant une tendance à faire signer le pays un retour sans précédent au moyen-âge ne va-t-elle pas influer sur la consommation des produits de télécoms ? À qui profite cette nouvelle taxe réellement ?

Dans les pays industrialisés ou encore développés, tout va et se fait avec les télécoms. Il s’avère impérieux au gouvernement de la Rd-Congo d’enlever l’instauration de cette nouvelle taxe qui risque de causer des dommages sur le point de vue économique de la population.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *