Estimant que la mise en place du Registre des Appareils Mobiles (RAM) viole la loi-cadre des télécommunications en Rd-Congo, le député national Guy Mafuta Kabongo a estimé, ce lundi 05 octobre, dans un tweet que l’option de saisir le Conseil d’Etat contre la mise en place du RAM est indispensable, question de protéger la population.

Manifestement, Guy Mafuta est déterminé à aller jusqu’au bout de sa démarche. Cet élu national veut rédiger une requête pour saisir le Conseil d’Etat contre le RAM, comme dans la question orale avec débat adressée au ministre de Poste Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC), Augustin Kibassa Madiba.

« L’option de rédiger une requête pour saisir le Conseil d’Etat contre cet arrêté du ministre des PTNTIC concernant le dossier RAM s’avère indispensable pour protéger notre population. Je m’y mets d’ores et déjà. Le Directeur Général de l’ARPTC dit que ce n’est ni une taxe, ni une redevance, mais plutôt une rémunération. Le peuple appauvri va rémunérer un service public ? J’ai honte, c’est une rébellion de gestion et un abus de pouvoir », a-t-il laissé entendre via son compte Twitter.

Par ailleurs, cette déclaration de Guy Mafuta intervient après le passage du président de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications au Congo (ARPTC), Christian Katende sur les ondes de Top Congo. Au cours de cet entretien, Christian Katende a mis l’accent sur les avantages du RAM évoquant notamment l’interdiction de vente de téléphones contrefaits en Rd-Congo.

Il sied de noter qu’une question orale avec débat a été adressée au ministre de tutelle pour fournir des explications quant à cette taxe. Avec cette dernière, tout utilisateur de téléphone mobile est contraint de payer une taxe selon la génération du téléphonique utilisée. Pour les téléphones 2G, le prix est fixé à 1$ par an alors qu’à partir de 3G c’est 7$ par an.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *