Un jour après l’ouverture de la rentrée parlementaire pour la session ordinaire de mars, la cheffe de la Monusco Bintou Keïta et le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’kodia se sont rencontrés le mardi 16 mars en vue d’échanger sur quelques questions brûlantes qui font l’actualité au pays.

Parmi les matières évoquées par ces deux personnalités au cours de leurs échanges, il y a notamment, la question sur la nécessité d’organiser les élections en 2023 en RDC. C’est d’ailleurs pour cette raison que la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC a révélé qu’elle est venue féliciter le nouveau président de l’Assemblée nationale surtout par rapport à son discours tenu lors de la cérémonie d’ouverture de la rentrée parlementaire.

Discours pendant lequel Christophe Mboso N’kodia a révélé que les lois traitant les questions électorales en RDC seront une priorité pendant cette session parlementaire.

« Nous avons pensé qu’il était important de venir féliciter l’honorable président de l’Assemblée nationale pour la cérémonie de rentrée parlementaire qui a eu lieu le lundi 15 mars, et surtout par rapport à des points précis contenus dans son discours en relation avec des réformes législatives, et notamment la nécessité de bien organiser les élections pour 2023 », a déclaré Bintou Keïta devant à la presse.

En ce qui concerne le retour de la paix dans la partie Est de la RDC en proie à l’insécurité, Christophe Mboso N’kodia et Bintou Keïta ont également parlé de l’importance de travailler de façon conjointe sur des défis liés à la sécurité de la population qui se posent à l’Est du pays.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *