La tension monte depuis ce matin au grand marché appelé “Zando” entre les vendeurs et les policiers. Cause, les vendeurs manifestent pour exiger la réouverture des activités commerciales dans le site du marché fermé depuis le confinement de la commune de Gombe, épicentre de Covid-19 à Kinshasa. Fermé à toute activité, ce marché est entrain d’être réhabilité par l’hôtel De ville de Kinshasa et pendant lesdits travaux les étalages de certains commerçants ont été détruits.

Selon les informations à notre possession, les vendeurs du Marché Zando voulaient à tout prix démanteler les barrières installées par la police pour y accéder et exercer librement leurs activités commerciales.

Des images circulent sur la toile montrent des individus qui sont touchés par des balles réelles tirées par les agents de la police et de l’autre côté de la fumée provenant des tables en bois brûlées par ces manifestants.

Jusque là, aucune communication des autorités provinciales n’est encore faite à ce sujet.

Noter que, le torchon brûle actuellement entre le ministre congolais de l’intérieur et le gouverneur de la ville au sujet de ce grand marché de Zando. Gilbert Kankonde, avait, dans une correspondance, demandé à Gentiny Ngobila de stopper les travaux du marché Zando. Mais sa demande a été boycottée par le premier citoyen de la ville de Kinshasa.

Affaire à suivre!

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *