Dans l’optique de faire profiter le code minier à la population de Tshipaka dans la province du Kasaï, le député national, Guy Mafuta Kabongo, a déposé, mardi 03 mars, une question écrite adressée au ministre des Mines et Carrière.

Manifestement, Guy Mafuta va en guerre contre les détenteurs des titres miniers à Tshikapa pour l’intérêt de la population. À l’en croire, il a constaté l’inaccessibilité des populations locales aux ressources minérales tel que le diamant. Ce constat a été fait durant son séjour à Tshikapa dans le cadre de ses vacances parlementaire.

Guy Mafuta, a laissé entendre que cette situation a pour cause, la politique des carrés miniers, ces périmètres exclusifs d’exploitation des substances minérales dans lesquels la population locale n’a pas accès. Ces zones exclusives couvrent la grande partie du sous-sol de cette contrée du pays et privent ainsi les creuseurs l’accès à ces ressources.

Il a fait remarquer que les creuseurs n’ont accès qu’aux zones d’exploitation artisanale conformément à la loi, et cela, lorsqu’ils sont organisés en coopératives. Selon lui, la majorité des périmètres détenus par des particuliers est inexploité et non en règle avec la loi et de ce fait censé être déchu par un arrêté du ministre des Mines et Carrière, lequel arrêté n’est jamais pris depuis le dernier recensement en 2016.

L’élu de Tshipaka a fait savoir qu’il faut que la déchéance soit prononcée. Et ces périmètres exclusifs doivent être transformés en zones d’exploitation artisanales pour permettre aux populations locales et creuseurs d’accéder à ces ressources sur leurs terres. Il faut en outre réduire le coût d’agrément des coopératives pour lutter contre l’exploitation clandestine des minerais.

Il sied de signaler que cette démarche de Guy Mafuta Kabongo est soutenue par les creuseurs de Tshipaka. Ces derniers estiment qu’elle permettra l’exploitation artisanale du diamant au Kasaï.

Trésor Mutombo

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *