Plusieurs voix ne cessent de se lever depuis un bon moment pour dénoncer les massacres des civils perpétrés par les groupes rebelles dans la partie Est de la RDC notamment dans la ville et territoire de Beni au Nord-Kivu.

Suite à ces tueries à répétition, le député national Tembos Yotama a au cours d’une interview accordée à interkinois.net, appelé le gouvernement congolais à considérer la situation sécuritaire de la partie Est du pays notamment celle de Butembo-Beni comme une urgence nationale. Pour cet élu de la ville de Beni, Kinshasa ne semble pas accorder une attention particulière dans cette région où il y a des assassinats ciblés.

“Tout ce que nos déplorons dans cette situation c’est que l’État congolais semble ne pas accorder une attention particulière par rapport à ce qui se passe à l’Est, c’est inacceptable. C’est plus que des massacres, on dirait qu’il ya un plan d’extermination de la population de Beni. Mais encore nous appelons le gouvernement congolais à considérer la question de Beni comme une urgence nationale”, a dit le député Tembos Yotama.

Portant à cœur la situation sécuritaire de ce coin de la RDC, cet élu qui venait également d’adhérer à l’Union sacrée de la nation du président de la république a fait savoir qu’ils vont continuer de se battre car avec l’ancien système FCC-CACH, les élus ne savaient pas comment faire passer leur voix car toutes les motions initiées contre le ministre de la défense étaient bloquées par l’ancien bureau de l’assemblée nationale.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *