L’année 2021 est déjà lancée et c’est le moment choisi par l’UDA originelle de Claudel Lubaya pour organiser sa convention extraordinaire. Deux jours durant, du 16 au 17 janvier derniers, tous les QG et les différentes représentations du parti se sont mobilisés pour la réussite de ces assises combien importantes pour la gestion et l’organisation du parti dans les années à venir.

Dans son mot de clôture, l’élu de Kananga relève le caractère historique que revêtent ces assises, d’autant plus que davantage de personnes se joignent au vent de la démocratie libérale que prône son parti politique. Selon Claudel André Lubaya, la démocratie libérale est le moindre mal de tous les systèmes politiques en usage.

« La démocratie libérale demeure pour nous le moins mauvais des systèmes politiques actuels. Celui de la liberté de pensée, d’association et d’action dans un cadre juridique approprié au débat et la confrontation libre d’idées et d’opinions. Système politique éprouvé mettant en place des élections libres, pluralistes et transparentes. Système au sein duquel la séparation structurelle des pouvoirs doit être mise à l’épreuve par l’égalité des citoyens devant la loi ».

Il ajoute : «La démocratie libérale s’insère parfaitement dans les aspirations des peuples à travers le monde, et c’est au nom de la liberté de vivre, d’être et de choisir que les peuples s’engagent dans les tournants historiques qui font évoluer l’humanité. De la sorte il nous appartient désormais de définir une nouvelle économie présentant un équilibre intelligent entre l’État et le marché ».

Les différents travaux de cette convention extraordinaire ont entre autre permis l’allégement des textes de cette famille, lui permettant ainsi de modifier ses aspirations. Elle aspire désormais à gouverneur, et ne pas rester dans la contestation. « Répondant au souhait formulé par la direction, vous avez aussi procédé à un allégement technique de nos textes et à une réactualisation de nos statuts, nous permettant ainsi de dépasser le stade de parti d’essence contestataire pour évoluer vers l’ambition d’un parti prêt à gouverner dans la perspective d’une alternance et de changement ».

En conclusion de son message, Claudel André Lubaya n’a pas manqué de saluer la généreuse contribution des membres de la représentation de l’UDA originelle de France, eux qui ont rendu possible la tenue de cette convention de deux jours.

Eddy Kazadi

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *