Après la nouvelle réunion qu’ils ont tenue ensemble autour de la plateforme Union sacrée de la nation le mercredi 13 janvier dernier avec le président Félix Tshisekedi, Jean Pierre Bemba et Jean Marc Kabund, le leader d’Ensemble pour la république Moïse Katumbi a décidé de rentrer chez lui à Lubumbashi dans le Haut-Katanga.

Selon plusieurs sources, l’ancien gouverneur du grand Katanga a laissé les députés de sa formation politique Ensemble pour le changement poursuivre toutes les négociations restantes toujours dans le cadre de l’Union sacrée.

D’après ces mêmes sources, la question des élus du FCC qui intègrent en cascade la nouvelle structure du chef de l’État serait la pomme de discorde, car ces anciens partenaires du sénateur Joseph Kabila veulent aussi avoir leur part lion dans l’Union sacrée notamment la présidence du bureau de l’Assemblée nationale, chose que certains élus d’Ensemble de Moïse Katumbi auraient fustigé.

“L’union sacrée ne doit pas être un redéploiement des gens que nous avons combattus dans le passé qui reviennent à de nouvelles fonctions. Vous savez, lorsque les opérateurs politiques arrivent, ils ne viennent pas gratuitement” a déclaré le député national Eliezer Ntambwe sur Top Congo FM.

Outre la problématique des élus FCC, la question sur les postes à occuper très prochainement au sein des institutions publiques de l’État était également au cœur des discussions entre Félix Tshisekedi, Jean Pierre Bemba et Moïse Katumbi qui visiblement ne se sont pas mis d’accord.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *