Pour première fois depuis l’entrée en éruption volcan de Nyiragongo dans la ville de Goma au Nord-Kivu, le chef de l’État Félix Tshisekedi s’est exprimé devant la presse ce samedi 29 mai 2021 à Kinshasa pour évoquer la situation qui perdure après cette catastrophe naturelle.

Durant cet échange avec les journalistes, le président de la république a, en premier lieu évoqué la situation selon laquelle, aucune personne n’avait prévue une telle catastrophe naturelle. Comme pour dire, il faudrait absolument arrêté avec toutes ces polémiques autour de l’observatoire volcanologique de Goma.

Dans ses propos, Félix Tshisekedi a fait savoir aussi que devant une situation inédite comme celle-ci, il est toujours difficile d’avoir le nombre exact des sinistrés pour organiser une meilleure prise en charge car, les déplacés sont partis dans plusieurs directions.

Évoquant également la question sur un prétendu retour de déplacés vers la Goma, le président de la république a devant la presse révélé que jusqu’à présent, Kinshasa n’a pas encore d’éléments démontrant que les gens sont rentrés à Goma. Dans la foulée, il déconseille la population de le faire car, personne ne sait pas ce qui peut se passer dans les prochaines heures.

Pour se montrer solidaire, le premier citoyen congolais prévoit faire avec son épouse un voyage vers la ville de Goma dans le but toujours de s’en acquérir de la manière dont les sinistrés sont prise en charge durant cette période critique.

« Je tiens, avec la première dame, à aller à Goma pour me rendre compte de cette prise en charge de nos compatriotes, leur apporter réconfort, soutien et leur dire que le Congo tout entier est avec eux » a dit le président Félix Tshisekedi

Il a cependant lancé un appel à la solidarité à tous, tout en demandant aux congolais bonne volonté ayant des moyens, de se mobiliser pour permettre au gouvernement de faire face à cette situation non prévue.

Notons que, d’après toujours la situation de cette catastrophe naturelle présentée ce samedi lors de son allocution devant la presse par Félix Tshisekedi environ 5000 maisons ont été détruites à Goma après l’éruption du volcan de Nyiragongo, mais le gouvernement a déjà apporté les tôles pour commencer la reconstruction de 2000 maisons.

Mechack Wabeno

Print Friendly, PDF & Email
Merci de partager!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *